Explore Case Studies

Têdozoun, Bénin

Français

La description

Têdozoun est une APAC au Bénin qui regorge d'une diversité biologique assez riche. 52 espèces de flore réparties en 31 familles forment cette forêt humide semi-décidue dense. La faune aviaire de Têdozoun est riche de 29 espèces appartenant à 17 familles.

La communauté indigène vivant dans cette APAC, Alladahonou, comprend plus de 135 ménages et plus de 250 personnes. Cette communauté dispose de moyens de subsistance mobiles et se déplace entre les colonies de façon saisonnière. Les communautés locales sont extrêmement préoccupées par les écosystèmes de Têdozoun et en dépendent pour des sites culturels et sacrés, ainsi que pour des raisons de subsistance.

Têdozoun est reconnu par le droit de la société civile mais n'est pas encore reconnu par le droit national.

Histoire et activités

Têdozoun a pour objectif de maintenir et d'améliorer les ressources naturelles, de conserver la biodiversité, d'améliorer la sécurité foncière et de partager les richesses de la forêt avec les générations futures. Les Alladahonou souhaitent préserver leur culture et leurs traditions, ainsi que protéger les sites sacrés au sein de l'APAC.

Préservation

Le déclin de la biodiversité est l'une des plus grandes menaces pour Têdozoun. Les pressions humaines, le développement et les changements climatiques mettent en danger l’intégrité écologique de l’APAC. Une gestion inappropriée et des conflits avec d'autres communautés posent de nouveaux défis pour Têdozoun.

Gouvernance et gestion

ICCA appartenant à la communauté Alladahonou, Têdozoun est régie par un conseil des plaidoyers autochtones et par un conseil du gouvernement de la communauté locale mise en place avec le soutien de l’ONG AMAF-BENIN. Une place dans ces conseils est héritée. Outre la prise de décision de l’ICCA, les communautés locales sont les principaux acteurs de la mise en œuvre des décisions concernant la gestion des écosystèmes de l’ICCA. Cela dit, ils ont une institution qui exerce l'autorité et la responsabilité et qui est capable d'appliquer les règlements. Les décisions et les efforts de gestion des communautés locales contribuent à la conservation des habitats, des espèces, des fonctions écologiques et des valeurs culturelles associées.

Prochaines étapes

Têdozoun accueillerait favorablement un éventail de soutiens, notamment en ce qui concerne le renforcement des capacités. Les Communautés Alladahonou ont besoin d'un renforcement des capacités pour protéger l'APAC, ainsi que d'une plus grande information, échange et communication. Ils recherchent également un soutien pour la restauration de la forêt et le développement de l'écotourisme.

Cette étude de cas a été initialement publiée par le UNEP-WCMC en 04/20. Les informations sur ce site web a été fourni par les gardiens de cette APAC. L'APAC a été auto-déclarée et a été soumise à un processus d'examen par les pairs pour vérifier son statut. Plus de détails sur ce processus peuvent être trouvés ici. Les informations sur ce site web ne reflète pas nécessairement les points de vue ou les politiques du Programme des Nations Unies pour l'environnement ou du WCMC


English

Description

Têdozoun is an ICCA in Benin which abounds in rich biological diversity. 52 species of flora distributed in 31 families form this dense, semi-deciduous humid forest. The Avian fauna in Têdozoun is rich, with 29 species belonging to 17 families.

The indigenous community living in this ICCA, the Alladahonou, comprises more than 135 households and over 250 people. This community has mobile livelihoods and moves between settlements on a seasonal basis. Local communities are extremely concerned with the ecosystems of Têdozoun and depend on them for cultural and sacred sites, as well as for subsistence reasons.

Têdozoun is recognised by civil society law but is not yet recognised by national law.

History and Activities

Têdozoun has the objective of maintaining and enhancing natural resources, conserving biodiversity, improving land ownership security and sharing the riches of the forest with future generations. The Alladahonou would like to preserve their culture and traditions, as well as to protect sacred sites within the ICCA.

Conservation

Biodiversity decline is one of the greatest threats to Têdozoun. Human pressures, development and climate change further endanger the ICCA’s ecological integrity. Inappropriate management and conflict with other communities present further challenges for Têdozoun.

Governance and Management

The Têdozoun ICCA is owned by the Alladahonou community, and is governed by a council of indigenous pleas and by a local community government council, set up with the support of the NGO AMAF-BENIN. A place in these councils is inherited. In addition to carrying out the decision-making of the ICCA, local communities are the main actors in implementing decisions concerning the management of the ICCA’s ecosystems. That said, they have an institution that exercises authority and responsibility and that is capable of enforcing regulations. The local community management decisions and efforts contribute to the conservation of habitats, species, ecological functions and associated cultural values.

Next Steps

Têdozoun would welcome a range of support, particularly with respect to capacity building. The Alladahonou community are in need of capacity strengthening to protect the ICCA, as well as greater information, exchange and communication. They are also seeking support for forest restoration and for ecotourism development.

This case study was originally published by UNEP-WCMC in 04/20. The content was provided by the custodians of this ICCA. The ICCA has been self-declared and has been through a peer-review process to verify its status. More details on this process can be found here. The contents of this website do not necessarily reflect the views or policies of UN Environment Programme or WCMC